Retraites de Yoga 2018 : programme

Retraite yoga 2017

Retraites de Yoga 2018 en Provence, des vacances sous le signe de l’essentiel !

Un thème commun aux retraites :
Yoga : provoquer la force de paix et de joie

Rencontres ouvertes à tous, 
sous l’égide de la Fédération Française des Pratiquants de Yoga

retraite de yoga
Retraites de Yoga 2018 : au coeur de la Haute-Provence, dans la Montagne de Lure, symbole de clarté et de lumière.

retraite de Yoga Adhomukasvanasana Chien tête en bas

Pratique dans la salle, coeur d’Anâkhyashram, 04200 Noyers sur Jabron

  • un lieu dédié à la spiritualité et l’enseignement du Yoga :
    Anâkhyashram dans le sud-est de la France, en Haute-Provence, air pur et lumière vive des hautes collines provençales, au coeur de la belle vallée du Jabron, en face de la Montagne de Lure, chère à Giono. Accès par le train et le car via Sisteron, nous arrangeons les transports entre la gare et le lieu.
  • 3 périodes de retraites de Yoga, une en avril (5 jours), une en juillet (2 modules de 5 jours), une en août (4 modules de 5 jours)

Les dates  et organisateurs :

  • Retraite de Yoga avril 2018 du  22  au 27 avril  – 5 j —  (Organisateur Manolaya) 
  • Retraite de Yoga juillet 2018 du 8 au 18 juillet  (2 modules de 5 jours au choix, M1 du 8 au 13 et M2 du 13 au 18 (Organisateur Fédération française des Pratiquants de Yoga)
  • Retraite de Yoga août 2018 du 30 juillet au 19 août (4 modules de 5 jours au choix, M1 du 30/07 au 04/08, M2 du 04/08 au 09/08, M3 du 09/08 au 14/08, M4 du 14/08 au 19/08  (Organisateur Manolaya)

Les participations incluent l’enseignement, l’hébergement et la nourriture. Un fascicule support d’étude et de pratique est remis à chaque  participant. 

Pour toutes les retraites de Yoga :
Enseignement : Christian Coupé
Horaire de début et de fin : 15 h le premier jour, 11 h30 le dernier jour

Participations :
Enseignement, hébergement et nourriture inclus.  Etudiants, situations délicates, couples : tarif réduit -15% et règlement en 3 fois possible. Nous faisons en sorte que les moyens financiers ne soient pas un frein à l ‘élan. Merci de nous contacter.
1 module 5 jours 570 € (acompte 170 €)
2 modules 10 jours 969 € (acompte 290 €)
3 modules 15 jours 1368 € (acompte 400 €) 
4 modules 20 jours 1824 € (acompte 550 €)

Adhésion à l’association organisatrice pour toute personne qui participe à une activité. La cotisation annuelle de 20 € valable du 1er septembre au 31 août est due à tout moment de cette période.

Aucun module ne se répète,  il s’agit d’une continuité. S’inscrire au 2nd, au 3ème ou au 4ème module ne signifie pas que l’on ait « manqué » une partie.
En cas de confection d’un mandala (yantra), une participation de 20 sera demandée (fourniture de la toile et du matériel de peinture).

Le lieu est accessible par le train et le car. Nous organisons un covoiturage entre participants pour le trajet Sisteron / Anâkhyashram. Lien vers Lieu retraites de yoga

====> Informations pratiques, inscriptions : cliquer ici

Différence entre un stage de Yoga et une retraite de Yoga

Enseignement : Christian Coupé

Extraits d’enregistrements durant les retraites de yoga :

Avril

Juillet

Août

Arpenter la voie du Yoga, c’est découvrir quantité de choses sur le corps et sur la grande question qui le concerne : la santé. Yoga c’est aussi connaître le souffle et ce qu’il révèle : nos énergies vitales.Enfin, le yoga explore le psychisme pour donner aux actes leur sens, leurs qualités et leur profondeur.

La solution du yoga est originale : on va se servir des trois, corps, souffle et esprit, ensemble, non pas en même temps mais ensemble. 
Peu à peu se fait jour une intuition : la vie contracte l’être humain qu’elle réduit à son individu et à ses désirs, la méditation permet l’expansion naturelle de l’être, rétablissant l’équilibre.

Retraites de YogaLa retraite de Yoga propose des moyens très simples pour nous alléger afin de retrouver le goût de l’essentiel.

Cet allègement passe par un travail sur nos trois constituants principaux : 
• notre corps d’abord pour cesser de lui infliger des souffrances par trop de contraintes et de mauvais traitements, 
• nos énergies internes que l’on peut économiser en cessant d’accumuler des possessions puis développer en comprenant leur fonctionnement,
• nos pensées en diminuant les jugements et les projections dans le passé et l’avenir pour apprendre à savourer l’instant présent.

Mais ces moyens du Yoga visent surtout un développement de la conscience et non l’acquisition du pouvoir et du savoir. Rien ne change au fond, seule notre vision de nous-mêmes se modifie pour remplacer l’urgence et l’angoisse par la joie et l’enthousiasme.
Ecarter un peu l’étau de nos besoins et de nos conditionnements nous laisse légers et disponibles pour accéder à cet « essentiel en soi ».

Le cheminement ne s’est jamais interrompu, il suffit de mettre en oeuvre des conditions favorables.
Malgré toutes nos expériences et toutes nos jouissances, une part de nous reste insatisfaite et vigilante. Nous n’avons appris que les solutions venues de l’extérieur, mais notre être essentiel reste insensible aux satisfactions matérielles et émotionnelles que nos sens et notre mémoire lui présentent.
Alléger le corps, diminuer l’avidité sensorielle, se passer de la violence des jugements et vivre pleinement l’instant présent sont les moyens proposés par le Yoga.
Il ne s’agit pas de faire quelques pas à la rencontre de soi, car nous faisons ces pas chaque jour de notre vie, mais de les rendre plus légers, plus précieux, plus conscients. En cela, le Yoga oeuvre personnelle épurée et la méditation état d’être naturel vont nous aider. 
Le contact avec la nature, une nourriture simple et partagée avec joie, un sommeil retrouvé et des rythmes naturels participeront à cette démarche vers la conscience de soi.

Mais comment des solutions simples peuvent-elles être aussi efficaces ?

C’est parce que les moyens utilisés que sont notre corps, nos émotions, nos pensées nous sont si familiers que nous ne croyons plus aux trésors de joies qu’ils peuvent apporter quand ils sont en harmonie.

retraite de yoga 2017Rien d’extraordinaire n’est apporté par le yoga ou la méditation mais la vie consciente révèle nos aptitudes exceptionnelles à la paix et à la joie, qui sont simplement masquées par nos modes de vie trépidants et égoïstes.
En définitive, Yoga propose le retour à une simplicité, à une évidence pour l’épanouissement de la vie intérieure et la retraite de Yoga met en place une exploration, des partages et un environnement bénéfiques.

retraite de Yoga 2017Les Yoga pratiqués : la base de l’enseignement est Raja Yoga incluant les pratiques de postures du Hatha Yoga, les techniques de maîtrise du souffle du Kundalini Yoga, les concentrations et la méditation.

Une retraite de Yoga est un moment privilégié pendant lequel chaque participant consacre son temps et ses énergies à mettre en place ou développer une recherche intérieure faite d’harmonie entre le corps, le souffle et l’esprit.
La mise en place d’un rythme personnel juste et équilibré autour des pratiques du Yoga apporte une occasion unique de repos et de bien-être favorables au cheminement intérieur. 

La retraite de  Yoga n’est pas une parenthèse : ce que chacun y trouve est d’abord partagé avec les autres participants puis sera plus tard partagé avec ceux qu’il aime, proches ou famille. Peut être même pourra-t-il en témoigner dans le cadre de ses activités habituelles.

Pour favoriser la recherche, les retraites de Yoga proposent :
- Sept heures de pratiques par jour (postures, respirations, relaxation concentrations, méditation)
— Le contact avec un arbre pour les instants de méditation sous l’arbre,
— un atelier de peinture de mandalas sur toile,
— un fascicule support d’étude et de pratique remis à chacun,
— une bibliothèque disponible sur place,

- Méditation nocturne du guetteur : Possibilité de pratiquer une méditation durant toute la nuit.

Planning type des journées, susceptible d’ajustements :
(planning proposé correspondant au rythme traditionnel, rien n’est imposé, seul le rythme personnel juste compte)

05h30 : Pratique méditative pour ceux qui le souhaitent
06h30 : séance de Hatha-Yoga : séance de réveil du corps pratiquée à jeun.
08h30 : petit déjeuner
10h00 : méditation en acte ou temps libre
15h00 : séance de Kundalini Yoga
16h00 : séance de Yoga guidée sur un thème particulier

17h00 : Yoga dans l’action : la présence au Soi : la marche contemplative sur le mantra

17h30 : Séance de concentration

18h30 : dîner

21h30 : séance de Raja-Yoga : concentration et méditation

Le rythme proposé doit être adapté au rythme intérieur de chaque participant. Une retraite privilégie ce rythme intérieur intime. Les horaires des séances de la journée sont une simple proposition. Il n’y a pas de repas organisé le midi, pour favoriser la qualité recherchée par tout pratiquant de Yoga : sattva, la légèreté, la clarté, au niveau du corps, au niveau des énergies, au niveau des pensées. Notre expérience de l’animation des retraites depuis plus de vingt ans montre que le rythme de 2 repas par jour  est non seulement très bien vécu par les participants, mais est ressenti comme très bénéfique sur tous les plans, même si l’inquiétude (toute mentale) se manifeste en début de retraite. Cependant l’accès à la cuisine reste libre pour ôter le angoisses et faciliter la transition.

Partageons, rions et vivons chaque instant comme s’il était le dretraite de yoga Manolaya, Christianernier, car ceci est le propre des heures lentes du temps magique qui réintègre tout le passé et tout le futur dans un présent éternel et lumineux. Christian

 

Centre de Yoga Manolaya

Retraites de Yoga 2017
39 rue d
e la Bonneterie, 
84000 Avignon 04 90 82 10 52
Christian Coupé : 06 13 80 75 64
Lisa Danjou : 06 28 46 24 63 -
Formulaire contact

Document en téléchargements
Bulletin inscription stage de yoga — retraites de yoga 2018

Quelques extraits d’enseignements de la retraite de Yoga d’avril 2017…

« Plaisir et souffrance sont inhérents à la vie. Mais le désir du plaisir a remplacé le plaisir, et la peur de la souffrance a remplacé la souffrance.  Nous sommes donc enfermés dans un monde exclusivement mental et émotionnel, ce qui nous laisse complètement en dehors des deux caractéristiques de l’existence puisque nous sommes incarnés : le plaisir et la souffrance. Nous ne pouvons pas vivre sans souffrance, cela va avec la vie incarnée. Un monde sans souffrance n’existe pas. La souffrance est un écart entre ce qui est et ce qu’on veut qui soit. A partir de cet écart, nous avons deux possibilités, l’une consistant à renier cette souffrance et à l’éviter, on attire les choses du côté de la peur, et l’autre d’accepter que cet écart cesse parce que la souffrance est là. Lorsque la souffrance se présente, elle est une capacité pour nous de changer les choses de les transformer. Notre corps se transforme tout le temps, et cela nous fait peur, nos énergies changent tout le temps, et cela nous fait peur, notre psychisme change tout le temps, et cela nous fait peur. Toute expérience de vie est transformation, et c’est cet enseignement continuel de la vie en tant que occasions multiples incessantes de transformations qui est magnifique. Les souffrances et Les plaisirs sont autant de moyens de nous permettre ces changements indispensables . »

« Nous sommes incarnés… Chacun d’entre nous a un corps, et c’est par lui que nous commençons. Il n’existe aucune pratique de Yoga, ni même spirituelle qu’elle qu’elle soit, qui puisse se produire sans la présence d’un corps. Aucune expérience de vie n’existe, qu’elle soit profonde, religieuse, mystique, quel que soit l’état, méditatif, paisible, agité, excité, terrorisé, quel que soit l’état dans lequel on se trouve, le corps est là. Il est tellement là que comme nous ne voyons plus notre nez au milieu de la figure, qu’on ne remarque plus notre corps, qui est là tout le temps. C’est le moment de renouer contact avec sa présence… L’ignorance du corps se fait par l’intellectualisme, ou par le sport, c’est la même ignorance, le même mépris. Il ne s’agit pas de faire faire des trucs au corps ou de nier son utiliser, mais de reconnaître avec simplicité, et avec conscience, sa présence. Il est là. La seule façon de rendre hommage à sa présence, en tant que support de toutes nos expériences, en tant que temple même,  c’est de rentrer dans la sensation… »

« Nous n’avons pas seulement un corps, nous sommes en vie, et ce témoignage de la vie le plus immédiat, le plus continu, est donné par notre souffle… Sans le souffle, rien n’est faisable, tout est étriqué, complètement réduit. Le souffle, ce sont les émotions. Ce sont les échanges que nous avons avec notre milieu, proche ou plus lointain. Si mon sens de l’odorat rentre en contact avec le parfum de l’encens, le souffle se modifie, il se modifie, c’est très proche. Mais si ma mémoire rentre en contact avec une épreuve du passé, alors mon souffle s’accélère. C’est non seulement lointain dans l’espace, mais aussi dans le temps quelquefois. Toutes les émotions quel qu’elles soient passent par le souffle. Connaître son souffle, c’est se connaître, complètement, il n’y a besoin de rien d’autre…
Il n’y a qu’une seule zone pour respirer dans un corps humain, c’est le ventre. Comme nous sommes bernés par la plupart des choses, nous sommes bernés par celle là aussi. Les poumons sont dans le thorax, alors nous on pense que c’est en bougeant le thorax qu’on respire, mais cela ne marche pas, c’est en bougeant le ventre qu’on respire. Si on amène 5 litres d’air dans les poumons par souffle en utilisant son ventre, ça change énormément de choses, et pourtant cela reste une toute petite partie de l’iceberg énergétique. L’autre partie fait rentrer à l’inspiration Prana, l’énergie vitale. Pendant tout un temps on lui prête un caractère mystique, qu’elle n’a absolument pas, mais comme nous ne voyons pas e dont il s’agit, on préfère cela. C’est la 2ème composante qui rentre en soi à chaque inspiration. Quand on expire, le gaz carbonique sort, c’est la composante mécanique, c’est le rôle de l’expiration et c’est très important. Si nous inspirons consciemment, Prana rentre, si nous expirons consciemment, les tensions sortent… »

« La 3ème composante que toutes les spiritualités partagent, c’est la présence d’un esprit. Pas seulement des pensées. Il y a une différence fondamentale entre la pensée et l’esprit. La pensée se balade dans les trois temps, passé, présent et futur, au gré des fantaisies qui nous animent, au gré de nos peurs et de nos désirs. L’esprit lui est forcément dans l’instant présent, il est juste émerveillé par toutes les sensations du corps, par toutes les émotions, énergies, que présente le souffle. »

« Que vos pensées durant ces cinq jours, autant que possible, soient tournées vers l’instant présent, ce que vous vivez exactement, rien d’autre. »

« Ce qui a été respiré, ressenti et pensé, se transforme en une présence qui n’est que vibration, on sent le corps vibrer. L’art du Yoga est quelque chose de très simple sur le papier. A travers l’acte, la présence du corps, du souffle, des pensées, mettre en vibration tout ce que nous sommes, de manière plus ou moins intense, plus ou moins exceptionnelle bien-sûr, c’est tout, il n’y a rien d’autre à faire. Tout vibre dans l’univers, ce que nous sommes n’en fait pas exception. Mais nous sommes souvent très occupés, on ne vibre plus. »

» Présentation des retraites de yoga - Stage ou retraite - Formation de professeur — Différence entre un stage de Yoga et une retraite de Yoga — stages et retraites  2017–2018

Retraites de Yoga 2018