Formation prof de Yoga, dans quel but ?

Formation prof de Yoga

Formation Prof de Yoga

Plusieurs raisons peuvent conduire à rechercher une formation de Prof de Yoga :

- devenir professeur de Yoga à l’issue de la formation,
— approfondir une pratique personnelle en développant la maîtrise des techniques de Yoga mais également la connaissance des textes traditionnels supports de la pratique
— amorcer ou renforcer un cheminement spirituel en quête d’un équilibre des composantes physiques, énergétiques et spirituelles de la vie,
…….

Quelles que soient les raisons de cette mise en route, le processus de formation de Professeur de Yoga vise à offrir à l’étudiant l’accès à diverses connaissances indispensables pour sa propre recherche ou pour l’enseignement futur :

- Apprentissage et maîtrise des principaux asana (postures) du hatha-yoga. Cet apprentissage inclut la connaissance du nom en Français et en Sanskrit, la maîtrise dynamique de la prise et de l’arrêt de la technique, la capacité de maintenir les postures dans la durée et dans l’intensité.

Différents aspects des postures sont expérimentés afin  de permettre ensuite un enseignement juste : 

  • Impacts des postures sur les grands processus vitaux tels que le fonctionnement cardiaque, la respiration, la circulation sanguine, la digestion, les rythmes de veille et de sommeil…
  • Répercussions des postures sur les muscles, les articulations, les tendons…
  • Effets sur le système nerveux, interactions système nerveux/comportements, rapports avec les sensations de stress, de plaisir et de douleur…
  • Effets des postures sur les centres d’énergie du corps humain.
  • Effets des postures sur la nature et la fréquence des pensées, sur les mécanismes de défense et les comportements psychiques.

- Pratique des grandes techniques de pranayama (respirations). La maîtrise du souffle est indissociable de la pratique du yoga. Savoir respirer, c’est véhiculer les énergies vitales, diminuer le stress et les sensations de difficulté physique ou de douleur. Bien comprendre ses souffles, c’est aussi mieux appréhender les émotions et devenir capable de diriger les énergies pour renforcer l’efficacité et concentrer les pensées.

- Utilisation des principaux mudra (gestes), bandha (contractions) et dhrsti (visualisations) qui accompagnent et orientent la pratique du Yoga. Avec ces techniques, on accède à la sensibilité et à la subtilité dans les pratiques. Ces aspects doivent être compris et expérimentés par le futur enseignant.

- Pratique approfondie des grandes techniques de concentration afin de développer la stabilité émotionnelle et se défaire de la distraction mentale. L’accès à l’état méditatif fait partie intégrante d’une formation de professeur de Yoga car la méditation est la seule façon d’expérimenter l’état naturel de l’être humain.

L’étude des textes — Formation Prof de Yoga

Il faut souligner l’importance des textes fondamentaux du Yoga dans le cadre d’une formation Prof de Yoga. Cette connaissance permettra à l’étudiant de comprendre sa propre pratique, de l’éclairer dans les moments délicats, mais surtout de s’orienter tout au long du cheminement spirituel. Les textes agissent comme des guides qui permettent de garder intacte et fraiche la démarche de fond, de renouveler sans cesse la quête intérieure. Leur apprentissage est long et exigeant mais la connaissance approfondie des principaux textes est incontournable. Parmi ces textes, les principaux sont les upanishads (en particulier celles concernant le yoga), la hatha-yoga-pradipika, la gheranda samhita, les Samkhya karika, les Yoga Sutra de Patanjali, le Shiva Svarodaya,  plusieurs Tantra et Agama, …

La formation Prof de Yoga dure trois ans, le cheminement personnel dure toute la vie, la compréhension intime des textes traditionnels est le pont indispensable. 

Le travail personnel — Formation prof Yoga

Que l’étudiant veuille enseigner ou s’engager dans une pratique personnelle approfondie, il doit pouvoir s’orienter, en fin de formation, dans la tradition millénaire du Yoga et savoir guider les pratiquants qui viendront le consulter. Souvenons-nous que le Yoga est avant tout une pratique globale, physique, énergétique et spirituelle et qu’à ces divers titres, un intense travail est requis de l’étudiant. Sur la durée de sa formation, ce travail personnel est découpé en plusieurs parties : 

- La séance de pratique : Elle dure au minimum une heure par jour et permet d’intégrer les postures, respirations, techniques complémentaires et concentrations.
L’étude des textes : La durée quotidienne est variable selon les personnes. On peut considérer que 30mn par jour pendant les trois ans est un bon début.
Les stages intensifs : Ils permettent de « vivre en Yoga » pendant quelques jours et d’expérimenter une pratique intense. Yoga étant une pratique globale, certains aspects sont abordés dans ces stages : alimentation, sommeil, rythmes intérieurs, traitement de la souffrance psychologique ou physique, relation avec la nature, niveaux de conscience, état méditatif.
- La pédagogie et la restitution ont aussi leur importance. Une formation permet à l’étudiant de valider son savoir en participant à des mini-séances d’enseignement afin de se familiariser avec la restitution. De plus, plusieurs mémoires sur des thèmes différents permettent d’actualiser les connaissances et d’en prendre conscience.

Le suivi individuel — Formation Prof Yoga

Le suivi personnel de chaque étudiant doit être assuré par le formateur afin de prendre en compte toutes les spécificités du parcours de chacun. Ce suivi est indispensable et prend en compte la dimension de transmission orale propre à la tradition du Yoga.

Les grandes questions qu’il est légitime de se poser en début de formation Prof de Yoga

Formation prof de Yoga

Quel Yoga va-t-on m’enseigner ?

En Europe, la forme la plus répandue est le Hatha-Yoga. Celui-ci met en œuvre des postures, des respirations et des concentrations. Si cette forme principalement tournée vers le physique, du moins au début, connaît un tel succès, c’est que son approche est facilitée pour un occidental par sa proximité avec la gymnastique. Cependant, il faut souligner que le Yoga ne peut jamais être une gymnastique car, s’il « emprunte le corps, il ne s’adresse pas à lui ».
Dans les cours de Hatha-Yoga, les respirations et les concentrations sont souvent peu développées, ce qui est regrettable car ces deux aspects donnent à la pratique une efficacité et une profondeur remarquables.

Le Raja Yoga ou Yoga royal qui met l’accent sur la concentration et la méditation pour un cheminement plus intérieur mais avec un risque non négligeable de mentalisation de la pratique, ce qui forme son travers le plus notable.

Le Kundalini Yoga ou Yoga de l’énergie, principalement tourné vers les techniques de développement de l’énergie et vers la stimulation des centres d’énergie ou chakra du corps humain. Cette forme de Yoga se laisse quelquefois aller à une recherche de puissance ou de développement des pouvoirs.

Le Tantra Yoga, quelquefois nommé Shivaïsme du Cachemire depuis quelques années, met l’accent sur une pratique dans tous les actes et toutes les circonstances de la vie quotidienne. C’est alors la conscience du pratiquant et non la forme de la pratique qui est déterminante.

La liste n’est évidemment pas exhaustive et ce qui importe est finalement beaucoup plus la qualité de l’enseignement  que la forme apparente donnée par l’enseignant.
Le Yoga forme un art de vie tourné vers l’harmonie et la conscience afin de retrouver l’unité entre le corps, les énergies et l’esprit. Cette harmonie intérieure est alors source de joie au quotidien et témoignage que notre société hyper matérialiste et anxiogène peut s’accommoder d’une vie intérieure spirituelle sans que l’une nuise à l’autre.

D’autres formes plus ou moins récentes, plus ou moins sérieuses sont également en vogue. De ces pratiques souvent assez lointaines du Yoga, nous ne dirons rien, sauf  qu’en ne s’appelant pas Yoga, une certaine confusion serait évitée.

Quelle que soit sa forme, le Yoga est une voie de développement spirituel utilisant toutes les possibilités de l’être humain : Son corps, véhicule de l’expérience, ses énergies permettant et orientant le cheminement et sa conscience éclairante.
Hors de cet aspect global, holistique comme disent certains, il n’est point de Yoga.

Quelle sera la valeur du diplôme en fin de formation ?

Plusieurs fédérations existent et chacune d’elle met en avant une légitimité et des particularités. Il n’est pas question de formuler le moindre jugement sur ces structures, car le Yoga n’est pas affaire de structure mais de rencontres et de cheminement intérieur. C’est la relation directe avec l’enseignant qui donnera le savoir et le savoir-faire de l’étudiant. Cependant, face à la multiplication des enseignements plus ou moins fantaisistes, la plus grande vigilance doit être requise du futur étudiant. Recherchez lors de votre rencontre avec le formateur les signes d’accord intérieur et non la poudre aux yeux. Soyez vigilant à l’ouverture vers toutes les formes de la spiritualité et non à un enfermement dans une quelconque voie vue comme étant la seule ou la meilleure. 
Il n’existe aucune fédération reconnue par l’état et encore moins de diplôme d’état et ceci est fort bien pour préserver la diversité et la valeur humaine d’une transmission orale millénaire qui s’est toujours tenue loin des normes et des standards.
Cependant, un diplôme de fédération est souvent un gage de sérieux et offre une plus grande reconnaissance en particulier auprès des M.J.C et autres structures associatives.

Doit-il y avoir adjonction d’autres disciplines au Yoga pendant la formation Prof de Yoga et doit-il y avoir plusieurs enseignants pendant le cursus ?

Sur ces deux aspects en revanche, la tradition répond sans aucune ambiguïté : 
Des disciplines telles que la physiologie, la médecine, la psychologie et autre astrologie n’ont pas leur place dans une formation prof de Yoga. La pratique de l’étudiant et les milliers d’heures de travail rendent accessible une connaissance globale et sans complaisance. Yoga ne s’adresse pas plus au corps qu’au mental, il n’y a donc pas lieu de se disperser. Yoga est une voie de spiritualité et non une méthode de soin, la compréhension du fonctionnement du corps et du mental doit se faire par l’intermédiaire du travail de yoga, non par l’extérieur.

Avant tout, l’apprentissage du Yoga s’appuie sur une tradition de transmission orale, et c’est par la confiance et la présence intense de l’enseignant que le savoir est transmis. Le recours à des conférenciers multiples ou des praticiens spécialisés n’a pas sa place. Il s’agit de cesser de gérer pour parvenir à mettre en place une voie de centrage et de communication non verbale. Une conférence ou un intervenant ponctuel passera forcément par une médiation verbale et mentale et c’est exactement ce que l’on cherche à éviter et à remplacer par un rapport direct d’enseignant à étudiant, fait de respect et d’implication réciproque, loin de toute agitation intellectuelle.

Formation prof de yoga

 

 

 

Formation prof de YogaCentre de Yoga Manolaya
39, rue de la Bonneterie 84000 Avignon
04 90 82 10 52
Christian Coupé : 06 13 80 75 64

Formulaire contact (formation prof de yoga).

Document en téléchargement

Formation Prof de Yoga — Manolaya